12 juin 2012

animer : favoriser la transmission

Posted in activité d'animation, atelier vidéo, finalités de l'animation, vidéo tagged , à 707 36 par yves clercq

Les personnes qui regardent l’animation de loin , pourraient parfois s’imaginer(à tord) qu’ « animer  des personnes âgées  » se serait les occuper, les stimuler, les divertir.

On n’anime pas des personnes âgées. On anime des dessins, des pantins ou des images de synthèse; l’animation ne consiste pas non plus à de la « réanimation » on réanime de personnes dans le coma, ou un projet enterré depuis longtemps, mais pas des personnes vivantes.

Chacun se fait sa propre définition de l’animation, en fonction du projet de son institution, de sa formation de ses intérets.

Pour  le psychologue Sylvain Siboni  le but principal de la vieillesse c’est de transmettre son expérience au génération plus jeune. Il a mis ainsi en oeuvre au sein d’un accueil de jour, un accompagnement centré sur cette idée de transmission.

Dans cette optique, le  professionnel qui propose une activité d’animation, n’est plus là seulement pour donner, mais aussi pour recevoir.

Recevoir une parole, une expérience, un point de vue.

Les outils de l’animateur ne sont alors que des prétextes à favoriser la parole, la transmission de ce que l’on est.

A cet effet, l’atelier vidéo/parole est un outil très intéressant qui peut favoriser la parole et les échanges d’expérience.

L’objectif final de cet atelier, n’étant pas de regarder une vidéo mais de s’en servir comme support pour un moment d’écoute et de partage.

Les nouveaux outils de communication et la multiplication des chaînes de télévision locales sont à cet effet une aubaine pour l’animateur. Il est relativement facile de trouver des sujets ancrés autour des territoires d’où sont issus les résidents et de les partager.

L’émission ah mes aïeux  sur TV vendée, est un exemple d’émission qui peut tout à fait convenir à un public d’ancien.

Les 2 animateurs, une personne jeune et un ancien, nous proposent un duo très sympathique et revisitent l’histoire et les personnages de la Vendée, en patois vendéen et avec humour….  Après les 10 premières minutes (plus culturelles) la deuxième partie est un dialogue savoureux ou Claude Mercier essaye de transmettre à Adèle Fugère des notions de patois et de traditions d’un temps que les moins de 40 ans ne peuvent pas connaitre…

si cette expérience vous tente, je pourrais revenir sur plus longuement sur la méthodologie à mettre en oeuvre pour ce genre d’animation.

Vous pouvez aussi nous contacter pour nous faire part de vos expériences et questions ….…

http://tvvendee.fr/emission-ah-mes-aieux

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :