12 octobre 2012

travailler auprès de personnes âgées, une chance!

Posted in billet, insolite tagged à 1301 05 par yves clercq

Les professionnels qui travaillent en gérontologie peuvent être légitimement heurtés par les images péjoratives qui sont associées à leur travail.

Les animateurs perçoivent ce décalage entre les caricatures qui envahissent parfois les faits divers et la réalité de ce qui est vécu au quotidien.

Pourtant, le travail auprès de nos aînés  qu’ils soient dépendants, ou atteints « dans leurs fonctions supérieures », malgré les difficultés que nous pouvons rencontrer, est à mes yeux une des plus belle activité professionnelle  ces personnes nous apprennent la vie, à regarder au delà des apparences, à être vrai. Je considère ainsi, que la rencontre, dans le cadre de mon travail, avec la gérontologie a été non seulement enrichissante, mais une vraie chance!

Et pourtant, comment  transmettre ce qui relève du secret du coeur? comment partager la richesse d’une rencontre, la force d’un sourire, la joie partagée, les sentiments exprimée, la puissance d’un silence?

Hier soir, j’ai eu entre les mains un livre étrange en apparence, qui faisait écho à ces questions.

Son titre « je vous trouve si belle »: cela  sonne comme un titre de film, le film de l’humanité de nos institutions. Ce livre, au travers de magnifiques photos, des textes vrais pour rendre hommage aux professionnels qui travaillent dans les maisons de retraite. Ils  (ces professionnels)  « trouvent belles les personnes âgées dont ils s’occupent. Quant aux résidents de ces lieux de vie, ils trouvent très belles aussi toutes ces personnes qui les soignent… » indique la 4ème de couverture.

Ce livre  » a pour ambition de refléter ce qui se passe vraiment dans ces résidences qui ont si mauvaises réputation. Non s’occuper de personnes âgées n’est pas le métier le plus démoralisant du monde. Pas plus que cela ne relève de la vocation…. »

Un bel investissement pour nos structures; un outil qui peut se révéler être un beau support pour l’échange et le partage.

Un livre qui peut aider à redonner du sens lorsque les contraintes envahissent le quotidien, lorsque le doute s’immisce malicieusement dans les esprits.

Je vous laisse ci dessous, une présentation de ce livre trouvée sur plusieurs sites internet

A l’encontre des idées reçues, ce beau-livre sur les maisons de retraite est un reportage clair et percutant, construit autour d’interviews et de photos prises sur le vif qui sont autant d’instants drôles, émouvants, parfois difficiles.

Il présente avec un regard incisif et affectueux le quotidien du personnel de ces résidences, lieux de vie inéluctables du dernier âge, dans une société vieillissante. Non, s’occuper de personnes âgées n’est pas le métier le plus démoralisant du monde. C’est un travail qui s’apprend, de plus en plus professionnel, et qui peut s’avérer source de profondes satisfactions.

Je vous trouve si belles ! C’est ce que pensent les professionnels qui travaillent dans des maisons de retraite des personnes âgées dont ils s’occupent. Quant aux résidents de ces lieux de vie, ils trouvent très belles aussi toutes ces personnes qui les soignent, les stimulent, les aident à affronter le dernier acte de leur existence, en les regardant en face. Dans les yeux. Sans jamais détourner le regard.

Extrait : “Une femme, un bandeau léopard dans les cheveux, un grand collier de perles autour du cou, fait son entrée sur un fauteuil roulant telle une impératrice romaine. Elle a de l’allure. Et l’œil vif. « Elle est belle, n’est-ce pas », remarque Ariane, le médecin coordonnateur. « Elle est telle qu’elle était lorsqu’elle est arrivée, il y a deux ans, bien que son état se soit beaucoup détérioré. Mais cela nécessite du boulot ! Elle fait partie des résidents qui jouent avec leurs selles et en recouvrent les murs de leur chambre. Chaque matin, une équipe passe deux heures à lui redonner cette allure et cette dignité. Ses enfants ne se doutent de rien. Et nous, les professionnels, cela nous rend fiers. Nous sommes les garants de la coquetterie de cette belle femme et de l’humanité de toutes ces personnes.»”

L’auteur : Véronique Châtel est journaliste indépendante, spécialisée dans les sujets de société et les récits de vie. Elle mène enquêtes et reportages pour la presse écrite (L’Express, Esprit Femme, etc.) et l’édition. Elle a déjà publié deux livres sur les relations intergénérationnelles, dont Demain les grands-parents (éd. du Félin). Elle organise en parallèle des actions culturelles – ateliers d’écriture et restitutions publiques – avec des personnes âgées.

Informations pratiques :
« Je vous trouve si belle » de Véronique Châtel – photos de Serge Verglas
Les Carnets de l’Info
Prix conseillé : 24,90€

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :