21 décembre 2015

creche de Noel en ehpad

Posted in histoires d'animation, partage à 1301 39 par yves clercq

A l’occasion de Noel,de nombreux établissement d’hébergement pour personnes âgées se parent de décorations, de sapins ou de crèches. Nous vous donnons ci dessous les crèches élaborées en 2014 et 2015 par Dominique à l’EHPAD « Le Clos des Acacias » à Caudrot. Ce projet au départ né d’une initiative personnelle, est un vecteur de parole très intéressant: les résidents proposent déjà des idées pour 2016….

 

Ensemble crèche 2014 (2)

creche2

Ci dessous quelques éléments d’explication:

« La crèche 2014 qui est le rappel des règles fondamentales de la vie, (…) en donnant à ma crèche le thème du cycle de la vie, exprimer mon attachement à l’amour véritable socle de la cellule familiale (…).  J’y ai inclus la jeunesse et la vieillesse par correspondance au lieu ou cette crèche à vu le jour.

La crèche 2015 En cette époque de tyrannie absolue sur le regard que l’on porte sur la vieillesse, nous voulons aborder la vieillesse comme une évolution et encore une construction de sa vie (…). Je ne sais sais plus quel homme disait qu’en l’absence de temps pour la vie, il faut amener de la vie au temps. Cette crèche veut démontrer qu’en toute personne âgée dans le regard que nous portons il existe une ombre qui a été vie et cette ombre nous suit. Mes résidentes et résidents ont compris et apprécié l’idée que le regard que nous leur portons doit avoir du sens et de l’importance pour eux. (…)

Merci à Dominique, n’hésitez pas à me partager vos initiatives….

 

Publicités

26 août 2015

passeurs de mémoire

Posted in histoires d'animation, réminiscence, vidéo à 1503 06 par yves clercq

L’hepad de Chambellan à Nantes, depuis plusieurs années, mène un beau projet d’animation.

Au travers de l’association « rencontre à Chambellan », elle propose régulièrement aux résidents, de faire une visite individuelle sur les lieux évoquant leur passé professionnel. Voulant aller  au-delà d’un simple retour dans le passé, ces « rencontres » sont une occasion de prendre en compte la personne dans sa globalité, en intégrant son histoire de vie et de nouer un lien autre avec les personnes et leurs familles. Une belle manière de mettre en œuvre les approches liées à la « réminiscence ».

http://www.magazine-racines.fr/V2/articles/409/coupdecoeur262.pdf

http://www.tvvendee.fr/l-air-de-rien/ils-font-revivre-leur-metier-aux-aines_14062015

11 juillet 2014

animation brésil à l’ehpad

Posted in activité d'animation, histoires d'animation, partage à 707 48 par yves clercq

Sophie, une animatrice , nous a fait part de la journée sur le thème du brésil qu’elle a organisé dans sa résidence  à l’occasion de la coupe du monde:  le point d’orgue étant le repas Brésilien et le  spectacle de danseuses et danseurs Brésiliens.

article-top-bresil-br

 » Dans le cadre de la Coupe du Monde….il n’y a pas d’âge ! (…)

Superbe ambiance et fiesta pour les résidents qui ont appréciés. Ma plus grande joie : voire de la joie et du bonheur dans leurs yeux !

Les résidents ont trouvé que cela changeait de l’ordinaire et des animations tournées sur « le passé ».

N’hésitez pas comme sophie à nous partager vos expérience.

12 novembre 2012

L’émotion culturelle complément du soin à la personne âgée

Posted in histoires d'animation, initiative à 1111 05 par yves clercq

Un article publié par le réseau du CHU de Bordeaux  http://www.reseau-chu.org/les-articles/article/article/lemotion-culturelle-complement-du-soin-a-la-personne-agee/ relate une initiative intéressante:

L’émotion culturelle, complément du soin à la personne âgée

Oublier la maladie, les soins, l’hôpital, ne serait-ce qu’un temps, en ouvrant les portes sur l’art, la musique, la lecture … c’est donner la possibilité aux patients de découvrir ou de retrouver des émotions, de laisser libre court à l’imagination, de créer d’autres complicités avec le personnel médical et soignant. Au CHU de Bordeaux, les équipes des deux Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes, l’EHPAD de Lormont et l’EHPAD de l’Alouette à Pessac appartenant au pôle de gérontologie clinique du Pr Muriel Rainfray, ont retenu deux ateliers procurant un réel bien-être aux patients âgés, en cohérence avec la continuité des soins : séances  d’enregistrement pour transmettre la mémoire des aînés et studio danse-théâtre « Temps Mêlés » avec la Compagnie Les Résonances.


Deux actions phares

Des ateliers d’enregistrement : transmettre la mémoire de nos aînés Association Dépannage Distraction www.depannage-distraction.org

Donner la parole aux résidents et profiter de leur mémoire, tel est le projet mené en lien avec le personnel soignant, les animatrices de l’EHPAD et la direction des affaires culturelles. Avec humour, malice, et poésie, chaque patient a pu raconter des moments particuliers de sa vie qui, une fois enregistrés et retravaillés, ont donné naissance à l’album ‘Questions de vies’. A la clé, beaucoup d’émotion et de découvertes pour les familles.

Edité en 10 000 exemplaires, ce CD a été distribué dans les écoles, collèges, lycées, centres hospitaliers de la région ainsi qu’aux partenaires. Il est disponible sur simple demande à la direction de la communication.

On y danse !  ‘Temps Mêlés’ – Compagnie Les Résonances www.les-resonances.fr

Depuis le mois de mars, l’EHPAD du CHU à Pessac accueille les danseuses de la Compagnie Les Résonances (Bègles) pour des rencontres artistiques avec les résidents. Ces deux structures sont partenaires de « Temps Mêlés », un projet porté par le Conseil Général de la Gironde en faveur de la participation des personnes âgées à la vie culturelle.
La Cie Les Résonances a présenté, en mars dernier, aux résidents et à l’équipe soignante son spectacle « La Traversée », un trio de danse-théâtre créé pour des personnes âgées et leurs proches. Un spectacle drôle et poétique, qui explore les arcanes de la relation humaine et se danse dans une proximité physique avec ses spectateurs, jusqu’à les entraîner…

Des ateliers de danse-théâtre sont proposés aux résidents : jouer avec son corps, avec des mots, en musique, en chansons … s’autoriser à s’exprimer, un plaisir partagé, avec un soignant, un parent, en toute spontanéité et bonne humeur.

De ces rencontres est née une nouvelle version du spectacle «La Traversée» intégrant la participation des résidents.  La bande son du spectacle a été revisitée grâce à un enregistrement des paroles recueillies au fil des ateliers, un moment partagé avec tous les résidents de l’EHPAD, leurs proches et les partenaires financiers. Ce spectacle, dont la représentation finale a eu lieu le 25 octobre, était l’aboutissement du projet Temps Mêlés.

Témoignages…d’un résident :
« On a dansé, on a écouté…J’ai dansé un petit peu. Ah ! J’aimais danser étant plus jeune ! C’est bien,  il y a eu du monde quand même. Ça égaie le cœur ! »
…d’une résidente :
« C’était impeccable. Super, émouvant… C’était agréable, très agréable. ça fait passer un bon après-midi et c’est convivial, très convivial….C’était magnifique… ce qu’elles dansent bien ! »

 

 

5 septembre 2012

spectacle intergénérationnel

Posted in activité d'animation, histoires d'animation, intergénération, vidéo tagged , , à 1503 32 par yves clercq

Vous trouverez ci-dessous une petite vidéo relatant une initiative originale du centre d’éducation pour jeunes sourds d’Arras et de l’EHPAD Soleil d’Automne de Saint-Laurent-Blangy.

Après trois mois de répétitions et de préparation,  le théâtre arrageois a accueilli un spectacle original qui peut donner des idées….

 

http://www.agorawebtv.com/article-jeunes-sourds-et-personnes-agees-une-rencontre-pour-un-spectacle-105686395.html

21 juin 2012

j’veux du soleil

Posted in histoires d'animation, initiative, insolite, vidéo tagged , à 1402 45 par yves clercq

Une ancienne stagiaire de la formation animateur en gérontologie nous avait envoyé la vidéo réalisé dans sa structure.

La fête de la musique est l’occasion d’apprécier ce qui a du représenter un travail colossal.

cliquez ci-dessous pour accéder à la vidéo.

http://www.youtube.com/watch?v=RXmhiZHEiNw

N’hésitez pas à nous faire parvenir vos propres créations nous nous ferons un plaisir de les relayer…..

6 juin 2012

médiation animale (suite)

Posted in histoires d'animation, médiation animale tagged à 1503 59 par yves clercq

Si elle n’est pas utilisée comme un gadget infantilisant, la médiation animale peut être un bon vecteur relationnel.

Il existe différentes associations qui proposent des animations ou des ateliers thérapeutiques utilisant ce vecteur.

Ci-dessous, 3 articles sur un même sujet qui peut donner des idées à nos institutions….

 

Source : http://lyon.france-webzine.com(…)

Lyon: Elliot, un chien-docteur supestar !

L’hôpital des Charpennes à Villeurbanne compte un nouveau pensionnaire qui ne ressemble en rien aux patients. Un Labrador noir agé de 2 ans nommé Elliot qui fait des miracles et dont on n’a pas fini de parler…

L’animal était initialement formé pour être chien d’aveugle accompagnant son maître dans ses déplacements. Mais Elliot souffrait d’une hyper-sensibilité aux bruits notamment ceux produits par les camions. Il a alors été proposé à l’hôpital des Charpennes, un établissement principalement dédié aux personness âgées.
Pour les 59 patients pris en charge par le service en soin de longue durée souvent en fin de vie, Elliot est une source d’apaisement. Pour des personnes souvent atteint par la solitude, les moments passés aux côtés d’Elliot sont attendus et constituent un repère. L’animal est même devenu un sujet de conversation entre les pensionnaires qui voient en lui une raison de se motiver. Curieusement, tous les malades qui souffrent de troubles de la mémoire se souviennent du prénom de l’animal ! Les Les personnes âgées apprécient le contact avec les animaux de compagnies comme le chien et ils leur rendent bien. Les médecins ont observés qu’Elliot restait auprès des personnes en état de souffrance. Autre exemple, lors des repas. Le personnel a fait le constat que lorsque les patients accompagnés du labrador finissaient plus facilement leurs assiettes. Le chien est bel et bien le meilleur ami de l’homme.

Des résultats miraculeux
La nouveauté par rapport aux maisons de retraites qui font déjà appel à des chiens de compagnie dans le cadre d’ateliers d’animations, c’est l’utilisation de ce chien dans les traitements de personnes atteintes d’un AVC (accident vasculaire cérébrale). Les progrès réalisés sont spectaculaires » affirme Philippe Bonnet, kinésithérapeute hospitalier. Ce dernier évoque le cas d’ une patiente de 79 ans atteinte d’un AVC qui perturbe sa vision. « Les yeux du patient se dirigent vers Elliot » explique t’il. Ainsi, en déplaçant le chien, le champ perceptif du patient s’élargit. Elliot fait des miracles avec les malades. L‘ergothérapeute Isabelle Muscetti se souvient des larmes de joies de la fille d’un patient de 92 ans qui a pu remarcher.Et si Elliot réusissait là où le corps médical échoue ?

La recherche avance
Les patients atteints de la maladie d’Alzheimer pourraient à leur tour bénéficier des talents d’Elliot ! Des ateliers psychologiques accompagnés d’un allègement des doses de médicaments vont bientôt être mis en place assure Pierre Krolak –Salmon, neurologue gériatrique à l’hôpital des Charpennes.
Des recherches pouvant réduire l’anxiété grâce aux chiens chez certaines personnes sont également menées. Deux groupes, dont l’un bénéficie de la compagnie d’Elliot, ont par ailleurs été constitués. Des mesures électroniques seront bientôt prises pour mettre en avant sa vertu thérapeutique.

Et si l’avenir de l’humanité passait par la médecine à quatre pattes ?

A Lyon, le labrador Eliott joue les « cabothérapeutes » dans un hôpital gériatrique

De Nicole DESHAYES (AFP) –

LYON — Connu pour son rôle de compagnon dans les maisons de retraite, le chien a fait son entrée dans un hôpital gériatrique de Lyon où le labrador Eliott joue les « cabothérapeutes » en participant aux exercices de kinésithérapie de victimes d’AVC ou en apaisant les malades d’Alzheimer.

Réformé de l’école de chiens d’aveugles « parce qu’il avait peur des camions dans la rue », Eliott, trois ans, est arrivé en septembre 2011 à l’Unité neuro-vasculaire de la personne âgée (UNV) de l’hôpital gériatrique des Charpennes à Lyon. Un service de rééducation neurologique « unique » en France, créé il y a près d’un an, où ce chien va connaître une « deuxième carrière », selon le professeur Pierre Krolac-Salmon, médecin-chef de l’hôpital.

« L’idée a émergé avec l’expérience bénéfique pour les patients de chiens d’aveugles venant leur rendre visite à l’hôpital. On a alors construit le projet d’avoir un chien à demeure participant à des ateliers avec des patients atteints de troubles cognitifs » ou troubles de la mémoire, a-t-il expliqué.

« Mais ce qui est plus original et innovant », souligne le neurologue, « c’est le travail du chien dans les exercices de rééducation de personnes âgées, après un accident vasculaire cérébral (AVC) ».

Utilisée depuis plus de 20 ans aux Etats-Unis et au Canada, la « zoothérapie », méthode utilisant la présence d’un animal, souvent un chien, pour améliorer la santé mentale ou physique d’un patient reste peu répandue en France. « C’est l’animation en maison de retraite qui est beaucoup plus développée », note le neurologue.

A raison de deux ateliers d’une heure trente matin et soir, Eliott, devenu la « mascotte de l’hôpital », assiste ergothérapeutes et kinésithérapeutes.

Victime d’un AVC dans l’hémisphère droit après une chute fin 2011, Andrée, 79 ans, avait perdu la motricité et la sensibilité de ses membres gauches et ne pouvait plus « se repérer dans l’espace ».

La présence d’Eliott, trois fois par semaine, lors de ses exercices de rééducation lui permet « d’élargir son champ de vision et de ne plus rester concentrée sur elle-même », explique le kinésithérapeute Philippe Bonnet.

« Le regard est le premier sens qui permet l’ouverture vers l’extérieur. Au début, elle se concentre sur le chien pour le suivre et après, ce sera sur l’environnement », ajoute-t-il.

Obéissant aux ordres du thérapeute, Eliott se déplace de gauche à droite pour « ouvrir le champ et élargir la vision périphérique » de l’octogénaire, appuyée sur sa canne.

« Au début je peinais pour marcher, mais Eliott m’aide, il y a une différence avec lui », assure celle-ci, reconnaissante.

Débutée il y a six mois, cette « expérimentation » en est encore « aux balbutiements », souligne M. Bonnet, selon lequel « c’est une rééducation très spécifique qui ne doit pas se substituer aux autres, mais c’est très prometteur par les résultats et par l’intérêt des patients.

Souvent « déprimés » à la suite d’un AVC, nombre de patients âgés qui « refusaient la rééducation, l’acceptent avec le chien », note le professeur Krolak-Salmon, pour qui sa présence est un « énorme facteur de motivation ».

Désormais son objectif pour début 2013 est de démontrer les bénéfices de la thérapie au moyen d’une étude clinique sur deux groupes de patients, l’un exposé au chien et l’autre non.

Autre mission d’Eliott: apaiser les malades d’Alzheimer atteints de troubles du comportement « débutants ». « On a remarqué que la présence de l’animal apaise les éventuelles tensions et est un facteur de motivation de soins », observe le Pr Krolak-Salmon. Au point de « rendre le sourire à pas mal de soignants ».

Lyon: Eliott, le chien-médecin

L’hôpital gériatrique des Charpennes accueille depuis quelques semaines un nouveau pensionnaire professionnel plutôt inhabituel : Eliott, un labrador de 3 ans, offre ses services afin d’apaiser les personnes âgées et faciliter leurs exercices.

 64

« Eliott ne pouvait pas devenir un chien guide d’aveugles car il a peur des bruits trop forts tels que ceux des camions. Nous lui offrons une deuxième carrière ici où il est très utile », affirme Pierre Krolak-Salmon, neurologue, gériatre et chef de service à l’hôpital des Charpennes.

Le jeune chien intervient quatre jours par semaine dans plusieurs unités telles que le post AVC (accident vasculaire cérébral), les longs séjours et prochainement chez les malades d’Alzheimer. Pierre Krolac-Salmon continue : « Eliott est très utile en kinésithérapie. Les patients trouvent leur motivation, pour se lever par exemple, grâce à la présence d’Eliott. »

Andrée, 79 ans, victime d’un AVC il y a 10 ans, confirme : « Je le vois deux à trois fois par semaine. C’est une vraie stimulation. » « Le chien s’assoit devant elle et lui tend la patte à la demande. Il apaise Andrée et la pousse à aller vers lui, ajoute Philippe Bonnet, kinésithérapeute. Certains patients ont une vision biaisée. Ils négligent un côté. Eliott les aide à se repérer dans l’espace car il attire leur regard. »

Pierre Krolac-Salmon loue les résultats du chien : « Le plus bel exemple est celui de cet homme de 92 ans, victime d’un AVC, qui ne se levait plus de son lit. Le chien restait devant la porte car il ne peut pas entrer dans les chambres. L’homme a fait l’effort de remonter sur une chaise roulante pour atteindre Eliott, puis s’est baissé pour le caresser. Maintenant cette personne remarche. »

Cette démarche innovante fait tout doucement ses preuves. Qu’il s’agisse des patients, des médecins ou même d’Eliott, chacun trouve une utilité et un plaisir à cette nouvelle présence à l’hôpital.

http://www.metrofrance.com/info/lyon-eliott-le-chien-medecin/mlcf!URhVX5DskOPJ2/

5 juin 2012

Médiation animale

Posted in histoires d'animation, médiation animale tagged , à 1212 34 par yves clercq

ci dessous un lien vers un reportage sympathique sur la médiation animale en maison de retraite…de quoi donner des idées…

http://www.tvvendee.fr/video-TVV_le_journal_20120529_07.aspx

Lire le reste de cette entrée »

30 mai 2012

Animateur: créer du lien.

Posted in finalités de l'animation, histoires d'animation tagged , à 1111 54 par yves clercq

Photo © Anne-Sophie Zika

Le site pélerin info propose un reportage sur une résidence dont le projet est d’accueillir personnes âgées, familles et personnes trisomiques. Dans une clinique désaffectée d’Arras (Pas-de-Calais), cette résidence unique prend peu à peu ses marques. Un seul objectif : créer une vie de village.

 L‘animatrice est présentée comme « le ciment  » de la maison, puisqu’elle a pour mission de créer du lien et d’animer le projet.

http://www.pelerin.info/Photo-video/Diaporama-sonore/A-l-ilot-Bon-Secours-Arras-seniors-familles-et-adultes-trisomiques-vivent-ensemble

Dans une clinique désaffectée d’Arras (Pas-de-Calais), une résidence unique prend peu à peu ses marques. L’îlot Bon Secours accueille seniors, familles et personnes trisomiques avec un seul objectif : créer une vie de village

De nombreux Arrageois sont nés à la clinique Bon Secours, une imposante bâtisse de briques située au cœur de la ville d’Arras (Pas-de-Calais). Depuis le printemps dernier, certains y ont élu domicile puisque la clinique, désaffectée, a été réaménagée en lieu de vie intergénérationnel.

Des personnes seules, jeunes ou âgées, des familles avec ou sans enfants mais aussi des adultes handicapés cohabitent dans ce lieu chargé d’histoire.

Une partie des logements est réservée à des foyers modestes tandis que d’autres sont destinés à des locataires disposant de revenus supérieurs à la moyenne. De quoi assurer la mixité sociale voulue par Pas-de-Calais Habitat, bailleur social et gestionnaire de l’îlot Bon Secours.

Les résidents communiquent aussi grâce à des tablettes numériques

Cette initiative expérimentale a pour objectif de lutter contre les solitudes en favorisant les relations entres les locataires des 70 logements flambants neufs.

Régulièrement, des animations permettent aux voisins de faire connaissance. Quelques mois seulement après l’inauguration des lieux, des liens se sont déjà noués. Certains résidents s’échangent des services : cours de piano, arrosage des plantes pendant les vacances ou, tout simplement, invitation à dîner.

Chaque logement est équipé d’une tablette numérique dernier cri qui permet aux locataires de communiquer entre eux. Au rez-de-chaussée, une crèche d’entreprise accueille 35 enfants et plusieurs associations investissent régulièrement les locaux de Bon Secours, participant à la vie du site.

Bientôt, un jardin suspendu trouvera sa place entre les murs de l’ancienne clinique, une occasion de plus pour se retrouver entre voisins.

25 mai 2012

une histoire de rencontres

Posted in histoires d'animation, initiative, vidéo tagged à 707 53 par yves clercq

bonjour à tous

vous trouverez ci dessous le lien vers une vidéo qui témoigne d’une initiative intéressante et originale.

 » Après trois longs mois de répétitions et de préparation, après d’interminables exercices de diction et d’expression chez les uns, après d’énormes efforts de mémoire consentis chez les autres, le théâtre arrageois a accueilli le spectacle du centre d’éducation pour jeunes sourds d’Arras et de l’EHPAD Soleil d’Automne de Saint-Laurent-Blangy. »

Cette initiative va au delà de l’intergénérationnel : comme le dit la personne interviewé sur la fin , si les personnes avaient du mal à se quitter ce n’est pas seulement à cause du spectacle, mais pour ce qu’ils avaient vécus entre eux aux répétitions.

l’animation c’est avant tout une histoire de rencontre.

http://www.dailymotion.com/video/xqzr2n_jeunes-sourds-et-personnes-agees-une-rencontre-pour-un-spectacle_creation

Page suivante

%d blogueurs aiment cette page :