26 août 2015

passeurs de mémoire

Posted in histoires d'animation, réminiscence, vidéo à 1503 06 par yves clercq

L’hepad de Chambellan à Nantes, depuis plusieurs années, mène un beau projet d’animation.

Au travers de l’association « rencontre à Chambellan », elle propose régulièrement aux résidents, de faire une visite individuelle sur les lieux évoquant leur passé professionnel. Voulant aller  au-delà d’un simple retour dans le passé, ces « rencontres » sont une occasion de prendre en compte la personne dans sa globalité, en intégrant son histoire de vie et de nouer un lien autre avec les personnes et leurs familles. Une belle manière de mettre en œuvre les approches liées à la « réminiscence ».

http://www.magazine-racines.fr/V2/articles/409/coupdecoeur262.pdf

http://www.tvvendee.fr/l-air-de-rien/ils-font-revivre-leur-metier-aux-aines_14062015

Publicités

4 octobre 2012

hugues Auffray

Posted in musique et animation, réminiscence tagged à 1402 22 par yves clercq

A 82 ans, Hugues Aufray est une légende vivante toujours actif et chantant pour le plaisir de tous.

Ses chansons ont marqué plusieurs générations et il peut être intéressant de connaître un peu plus ses nombreux succès  pour bâtir des temps  d’animation originaux.

Pour cela, nous vous proposons ce lien  vers le site de l’encyclopédisque qui permet à l’internaute de connaître la discographie d’un artiste. http://www.encyclopedisque.fr/artiste/288.html

La meilleure source d’information reste bien sûr les résidents eux mêmes qui aiment à partager leurs passions, leurs goûts musicaux, leurs expérience, quand on prend le temps de les écouter, de les mettre en confiance et de les prendre au sérieux. Néanmoins, avoir quelques repères sur l’oeuvre d’artistes moins connus des jeunes générations, peut aider à entamer le dialogue et faire de l’animation un vrai temps de transmission.

Ci dessous quelques liens vers des articles ou fan club et des éléments de discographie….

http://huguesaufray.artiste.universalmusic.fr/

http://fr.wikipedia.org/wiki/Hugues_Aufray

http://new-forum.hugues-aufray.com/

http://next.liberation.fr/musique/01012397695-toujours-dans-le-vent
[Pochette de San Miguel]
San Miguel

janvier 1961
Barclay
ref. 70363

[Pochette de Santiano]
Santiano

1961
Barclay
ref. 70 416
[Pochette de J’entends siffler le train]
J’entends siffler le train

juin 1962
[Pochette de Je reviens (Les portes de Saint-Malo)]
Je reviens (Les portes de Saint-Malo)

1963
Barclay
ref. 70.553
[Pochette de Tout le long du chemin]
Tout le long du chemin

février 1964
Barclay
ref. 70.618
[Pochette de Dès que le printemps revient]
Dès que le printemps revient

mai 1964
Barclay
ref. 60461
[Pochette de À bientôt nous deux]
À bientôt nous deux

juin 1964
Barclay
ref. 70 670
[Pochette de Debout les gars]
Debout les gars

octobre 1964
Barclay
ref. 70.692
[Pochette de Le rossignol anglais]
Le rossignol anglais

(sous le nom de « Hugues AUFRAY ET SON SKIFFLE GROUP »)
1965
Barclay
ref. 70 755
[Pochette de Dou wakadou]
Dou wakadou

avril 1965
Barclay
ref. 70 807
[Pochette de L’homme orchestre]
L’homme orchestre

octobre 1965
Barclay
ref. 70 854
[Pochette de Ce n’était pas moi]
Ce n’était pas moi

1966
Barclay
ref. 60.656
[Pochette de Cauchemar psychomoteur]
Cauchemar psychomoteur

1966
Barclay
ref. 70 938
[Pochette de Céline]
Céline

1966
Barclay
[Pochette de Il faut ranger ta poupée]
Il faut ranger ta poupée

décembre 1966
Barclay
ref. 71 106
[Pochette de La blanche caravelle]
La blanche caravelle

décembre 1966
Barclay
ref. 71 108
ref. 71 154
[Pochette de Je n’en reviens pas]
Je n’en reviens pas

1967
Barclay
ref. 60685
[Pochette de Des jonquilles aux derniers lilas]
Des jonquilles aux derniers lilas

1968
Barclay
ref. 60 918
[Pochette de Adieu Monsieur le Professeur]
Adieu Monsieur le Professeur

novembre 1968
Barclay
ref. 71 307
[Pochette de Un mur, un ruisseau, un jardin et des fleurs]
Un mur, un ruisseau, un jardin et des fleurs

1969
Barclay
ref. 71 350
[Pochette de Moi et mon camion]
Moi et mon camion

1970
La Compagnie
ref. BE S 044
[Pochette de Lucy fair (Belgique)]
Lucy fair (Belgique)

197?
La Compagnie
ref. BE S 046
[Pochette de Je voudrais mourir avant toi]
Je voudrais mourir avant toi

1970
La Compagnie
ref. EP 107
[Pochette de Adage pour elle]
Adage pour elle

197?
La Compagnie
ref. S 034
[Pochette de Le fugitif]
Le fugitif

1971
Atlantic
ref. 10 090
[Pochette de Lila]
Lila

1972
Atlantic / WEA
ref. 10 150
[Pochette de Des femmes et du tabac]
Des femmes et du tabac

1972
Butterfly Records
ref. BS 014
[Pochette de Vous ma lady]
Vous ma lady

1972
Atlantic
ref. F10 252
[Pochette de Hasta Luego]
Hasta Luego

1973
Atlantic / WEA
ref. 10 308
[Pochette de Le Neveu d’Amérique]
Le Neveu d’Amérique

(T.V. (Télévision))
1973
WEA
ref. 10 336
[Pochette de Ton premier chagrin d’amour]
Ton premier chagrin d’amour

1974
[Pochette de Le moral à zéro]
Le moral à zéro

1974
Atlantic
ref. 10 535
ref. 62166
[Pochette de Tchin tchin]
Tchin tchin

1976
Atlantic / WEA
ref. 10 784
[Pochette de J’y crois]
J’y crois

1976
Atlantic
ref. 10 855
[Pochette de Dernières vacances]
Dernières vacances

1977
Atlantic / WEA
ref. 11 000
ref. 11 148
[Pochette de Émile Émilia]
Émile Émilia

1979
Atlantic
ref. 11247
[Pochette de Mes vieux trucs de cow-boy]
Mes vieux trucs de cow-boy

1981
Atlantic / WEA
ref. 11 667
[Pochette de Bye bye Tahiti]
Bye bye Tahiti

1983
RKM / WEA
ref. 761 652
[Pochette de Dieu que c’est dur d’être modeste]
Dieu que c’est dur d’être modeste

1984
RKM / WEA
ref. 761 665
[Pochette de Dieu que c’est dur d’être modeste]
Dieu que c’est dur d’être modeste

1984
RKM / WEA
ref. 761.665
[Pochette de Petit homme]
Petit homme

1984
RKM / WEA
ref. 761688
[Pochette de Éthiopie]
Éthiopie

(CHANTEURS SANS FRONTIÈRES)
1985
Pathé-Marconi
ref. JBP AT 700001
[Pochette de Tu t’en iras]
Tu t’en iras

1987
Ariola / BMG
ref. 109549
[Pochette de S.O.S. America]
S.O.S. America

1987
RKM
ref. 11.526
[Pochette de La terre est si belle !]
La terre est si belle !

1991
Opal

4 septembre 2012

Atelier réminiscence et rentrée des classes

Posted in activité d'animation, parole, réminiscence tagged à 909 14 par yves clercq

Le mois de septembre est une période propice à la nostalgie et aux souvenirs.

Les retours de vacance, la rentrée des classes, les jours qui raccourcissent, l’été qui s’en va petit à petit, les enfants et petits enfants pris par les activités de la rentrée, sont  autant de facteurs qui peuvent contribuer à un sentiment de solitude qu’il est nécessaire d’accompagner. Dans ces moments là, le besoin de libérer son coeur, de se sentir unique, d’être considéré peut être particulièrement lancinant: l’animation est le cadre propice pour permettre aux personnes de partager leurs états d’âmes, leurs souvenirs, leurs manière de considérer le temps qui passe et leurs regards sur les évolutions de notre société.

Pour les personnes qui regardent de loin l’animation, il peut être ainsi tentant de croire que l’animation serait en quelque sorte une entreprise visant uniquement  à  « occuper » ,divertir ou changer les idées. Comme les personnes âgées ont vécu « un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître » il est particulièrement tentant de croire que l’évocation du passé suffiraient à les contenter.

Il arrive ainsi souvent que maladroitement, lorsque la personne arrive en maison de retraite, alors que dans sa vie « d’avant » elle était plutôt dans l’instant présent, elle se retrouve inondée  de photos choisies « pour elle » et que les conversations des proches soient centrées sur cet autrefois sensé donner du baume au coeur. Et c’est vrai qu’il arrive encore trop souvent que l’on réduise une partie de l’animation à des activités centrées sur le passé :  films anciens, chansons de naguères, expositions sur la vie « d’avant »ou les objet d’autrefois.

Nous ne pensons pas que l’évocation du passé soit  une mauvaise chose pour nos anciens; par contre, nous pensons qu’il est risqué d’y enfermer les personnes , car inconsciemment on pourrait la conforter dans l’idée que, n’ayant plus d’avenir, elle serait irrémédiablement condamnée à vivre dans ses souvenirs plutôt que dans le présent et l’avenir!

Le partage des souvenirs et l’évocation du passé sont des matériaux indispensables qui permettent la rencontre, l’échange et le partage. Attention de ne pas en faire une finalité!  Si les personnes  âgées ont besoin de partager ce qu’elles ont dans leur coeur ce n’est pas pour fuir la réalité ou se complaire dans  une vie idéalisée , mais pour mieux affronter cette réalité et continuer à avancer.

Pour envisager un avenir malgré le temps qui s ‘accélère et la fin qui s’approche, pour envisager que sa propre valeur ne dépend pas de la quantité de choses vécus ou accumulées, il est nécessaire d’intégrer ce que l’on est, ce que l’on a vécu, de se sentir reconnu avec son histoire et sa propre spécificité.Il est donc important que le passé soit évoqué dans des temps et des espaces délimités, et que  leur finalité dépassent la simple évocation.

Les ateliers réminiscence défendus en France par Arlette Goldberg dans son ouvrage « animer un atelier de réminiscence « (http://www.priceminister.com/offer/buy/18106257/Goldberg-Arlette-Animer-Un-Atelier-De-Reminiscence-Avec-Des-Personnes-Agees-Livre.html) sont ainsi un très bon support pour faire de l’évocation des souvenirs un temps de transmission et d’ancrage dans la réalité.

Le mieux est de fonctionner par séquences de 5 ou 6 ateliers répartis sur plusieurs semaines: non seulement le coté temporaire de l’activité permet symboliquement d’en sifgnifier l’importance, mais  cela permet à l’animateur d’avoir le temps de préparer à l’avance des thèmes en lien avec l’actualité saisonnière (la rentrée des classes, les vendanges, l’automne, etc), de réunir divers supports (visuels, olfactifs, tactiles  auditifs) et de solliciter les résidents et leurs familles afin de l’aider à les réunir.

L’objectif de ces ateliers ne sera donc  pas seulement la stimulation, ou l’évocation de souvenirs, mais de proposer un espace d’échange, permettant de se raconter en toute liberté et sécurité psychologique, et de pouvoir partager leur point de vue et leurs opinions sur l’époque actuelle . Sylvains Sibonie aime à rappeler que la vieillesse sert au moins à une chose: transmettre. Ces ateliers peuvent être l’occasion de véritables de transmissions qui peuvent aider les personnes à trouver la paix intérieure: transmettre ce que l’on a vécu, mais aussi ce que l’on vit, ce que l’on pense, ce que l’on croit.

Il sera nécessaire à cet effet, de créer un climat propice à l’intimité, de veiller à ce que les groupes soient restreints, sans spectateurs passifs afin que les personnes sentent que c’est elles qui sont importantes, plus que les objets ou le passé en tant que tel.

L’animation est un vecteur privilégié qui peut permettre aux personnes de sortir de leur isolement pour aller vers le partage.Malgré des attitudes extérieures qui peuvent parfois laisser penser le contraire, les personnes âgées sont avides de ces rencontres et d ‘échanges de qualité. Cela tombe bien, c’est souvent le désir de rencontre et d’échanges qui est à l’origine de la vocation de bons nombres d’animateurs!

PS: internet est un très bon support pour aider l’animateur à trouver des idées et construire son atelier.

Cidessous 2 liens pouvant aider à construire un atelier sur « l’école et la rentrée des classes » :

http://www.vousnousils.fr/2011/08/24/lecole-en-1930-cetait-comment-511688

 

http://museeecole1930messeix.fr/

%d blogueurs aiment cette page :